Video Marrante Essayer De Ne Pas Rire Conjugation

Monsieur Poulpe, touche-à-tout dégingandé qui sévit aussi sur Canal+, invite pour ses “Recettes Pompettes” des personnalités à cuisiner en buvant jusqu'à l'ivresse. Une transgression des codes qui ne plaît pas au CSA.

Devinette : que peut-il y avoir de commun entre Stéphane Bern, Antoine de Caunes, Manu Payet et Frédéric Beigbeder ? Une cuite mémorable avec Monsieur Poulpe. Depuis le 13 avril, l'humoriste télé (L'émission d'Antoine, sur Canal+) et Web (des sketchs produits par Studio Bagel) anime sur YouTube les hilarantes et très déjantées Recettes pompettes. Le concept : « faire à manger, boire de l'alcool ». Importée du Québec, cette émission culinaire hors norme révolutionne le genre à grand renfort de vodka. Du grand n'importe quoi. On y voit Payet cuisiner un rougail saucisse en imitant un chef de gang mexicain, Beigbeder coiffé d'une chapka hachant un avocat à la faucille et au marteau, ou de Caunes le nez dans la farine à tempura comme à la grande époque cocaïne de Canal+. Quant à Poulpe, il poussera le bouchon jusqu'à s'enfiler cul sec un cocktail au piment et à l'urine. De quoi s'attirer les foudres du CSA, d'une association de prévention contre l'alcoolisme (ANPAA) et du ministère de la Santé...

Tous mes invités repartent en taxi

« Des pisse-vinaigre ! s'insurgeait dans la foulée Stéphane Bern au micro du Petit journal. Vraiment, c'est insupportable ! Les jeunes ne m'ont pas attendu pour boire ! » Convié à mitonner un improbable « œuf mollet princier sur un écrasé de pommes de terre à la roturière avec son tourteau royal », l'ambassadeur des têtes couronnées a accepté de jouer les cobayes pour la première. Au menu : tranches de rire, confidences au coin du four et... gueule de bois. Si, depuis, la polémique est retombée comme un soufflé, Poulpe n'a décidément pas sa langue dans sa poche (à douille). Il conserve précieusement le petit mot salé du président du CSA. « Je brûle d'envie de lui répondre : "Mec, occupe-toi d'abord des vidéos de Daech, et ensuite on reparlera des Recettes pompettes, confiait-il début mai. L'émission n'incite pas du tout à boire. Elle montre au contraire les dégâts de l'alcool en live. En plus, tous mes invités repartent en taxi. »

Ce trentenaire lunaire de 1,91 mètre nous a donné rendez-vous dans un lavomatic lilliputien du 10e arrondissement parisien. Quelle drôle d'idée ! Soudain, tour de magie ! L'une des machines à laver s'ouvre façon porte dérobée. En réalité, le Lavomatic est un bar à cocktails branché, et la scène digne de... Vidéo gag. Flanqué de Gordon, son adorable chiot « à grosse moustache comme le commissaire Gordon dans Batman », Monsieur Poulpe paraît encore plus dégingandé qu'à l'écran. « Mon surnom vient du fait que je suis un grand tout mou et que j'ai plein de cordes à mon arc. Dessiner, écrire, jouer, réaliser... » On aura beau insister, impossible de connaître sa véritable identité. Mais qu'importe...

Une indolence innée saupoudrée de trash

Hyperactif depuis dix-neuf ans sur le Net, l'autodidacte surdoué a bâti son humour sur deux piliers : une indolence innée saupoudrée de trash. « Quand j'ai découvert la version québécoise des Recettes pompettes, avec Xavier Dolan, j'ai eu un flash ! se souvient l'ex-animateur du programme culinaire Mange mon geek, sur la chaîne Nolife, qui s'était déjà essayé à un pilote d'émission éthylique. L'idée était d'interviewer, ivre mort, des gens ivres morts à la sortie des bars, mais mon équipe technique était tellement saoule qu'elle a oublié d'enregistrer le son. » S'il « taquine de la casserole », ce maestro du risotto a découvert « l'alcool à 27 ans, sur le tard, comme la masturbation. C'est génial, je démarre l'aventure avec un foie de bébé ! ». Fils de gendarme — non, ce n'est pas une blague —, Monsieur Poulpe a grandi dans des casernes. « Le fait de déménager tout le temps m'a obligé à m'inventer des vannes dégueulasses pour ne pas m'ennuyer. » Avec Les recettes pompettes, il réalise son rêve ultime : « Transgresser les codes de la télé sur le Web en dévoilant d'autres facettes de la personnalité des invités. Ils sont tous très excités, car ils ont l'impression de faire une bêtise. C'est une forme de dépassement de soi. » Ou l'art de s'éclater en travaillant. 

Nicolas Bedos déguisé en Natacha Polony : drôle ou déplacé ? (CAPTURE YOUTUBE)

 

NICOLAS POLONY. Samedi 14 juin, c'était la dernière de Natacha Polony dans "On n'est pas couché".

 

Aymeric Caron, grand seigneur, lui a fait un bisou, mettant de côté ses clashs passés avec la chroniqueuse :

 

 

Et Nicolas Bedos, lui, a souhaité lui rendre hommage de façon plus particulière : il a enfilé une perruque, a recouvert son visage de maquillage, et s'est transformé en Polony le temps d'une chronique.

 

Enfin, pas exactement : il a plutôt joué Pierre-Noël Fruchon, militant d'extrême droite ayant changé de sexe afin de remplacer la chroniqueuse de Laurent Ruquier.

 

 

Durant sa prestation, l'humoriste n'épargne personne : Léa Salamé, la remplaçante de Natacha Polony, Nabilla et même Laurent Ruquier lui-même. 

 

Qu'en avez-vous pensé ? C'était drôle ou vulgaire ? Vous avez aimé l'interprétation de Nicolas Bedos ?

 

Oui ! J'ai adoré !

 

1- Nicolas Bedos a toujours le don pour me faire rire. On ne peut pas nier qu'il est extrêmement crédible en femme (enfin, en transsexuel), et que son déguisement est incroyablement réussi. Rien que pour ça, je dis bravo !

LoL Nicolas #Bedos en trans très réussi façon #Polony#ONPC@ONPCofficiel@France2tvpic.twitter.com/GSqcnDfMhm

— HomoSapiens (@pouceopposable) 14 Juin 2014

il est absolument génial ce Nicolas Bedos (en Natacha Polony) #ONPC#jeanmariepic.twitter.com/WM9xE4U9QB

— jean rossignol (@jrossignol) 14 Juin 2014

2- Nicolas Bedos n'est pas complaisant, c'est un fait. Ça fait du bien de voir un chroniqueur qui n'a pas la langue dans sa poche et qui n'hésite pas à égratigner un peu tout le monde. Même Laurent Ruquier, qu'il traite de "bobo du système", et "d'animateur homosexuel, communiste et myope". Tout ça est à prendre au quatrième degré, et moi, ça me fait beaucoup rire.

 

3- C'est le seul humoriste à avoir fait de sa chronique un rendez-vous très attendu. Depuis sa chronique sur Dieudonné, je lui trouve un immense talent. Il arrive à parler de politique et de vraies questions de société avec humour.

 

 

Là c'est la même chose : au-delà de son imitation de Natacha Polony, c'est une critique des extrêmes qu'il nous livre, un tacle adressé au Front national. Une vraie performance.

 

Non ! J'ai trouvé ça nul

 

1-Vulgaire, comme toujours, Nicolas Bedos ne m'a pas fait sourire une seule fois. Avait-il besoin de se mettre "topless" ou de montrer un (faux) sexe masculin dans du formol ?

 

 

 

 

À chaque fois, ses gestes desservent ses propos. Nicolas Bedos n'a pas le talent de son père, c'est indéniable. Arrêtons de le qualifier de "génie" !

Infliger Nicolas Bedos après Jean d'Ormesson, c'est vraiment passer du Château Eyquem au gros rouge qui tache... #ONPC

— Sarah F. (@adroitetoutes01) 14 Juin 2014

Gnagnagna Nicolas Bedos gnagnagna génie gnagnagna

— Frantz Durupt (@peultier) 15 Juin 2014

 

2- Je trouve qu'il va trop loin. Qualifier Léa Salamé "d'une putain d'immigré libanaise et pro-européenne", c'est peut-être drôle parce que c'est Nicolas Bedos qui le dit, mais venant de n'importe qui d'autre, cela aurait été qualifié de raciste. Alors non, je ne suis pas fan.

 

3-Comme l'explique Ferhat Dendoune sur Le Plus, Nicolas Bedos est prévisible, son humour aussi. S'attaquer à l'extrême droite, c'est ce qu'il fait à chaque fois. Et puis dans la peau d'un trans, je ne l'ai pas non plus trouvé extrêmement crédible. C'est raté !

 

À vous de juger !

 

Que pensez-vous de la chronique de Nicolas Bedos pour la dernière de Natacha Polony ? Marrant ou choquant ?

 

Dites-nous ce que vous en pensez dans les commentaires ci-dessous, en cliquant sur notre sondage ou en publiant vous-même une chronique !

 

 

En savoir + sur le sujet

 

>> Pour Ferhat Dendoune, cette chronique de Nicolas Bedos n'était ni drôle ni subversive

 

>> Nicolas Bedos a sauvé les Molières 2014, pour Virginie Spies

 

 

0 Replies to “Video Marrante Essayer De Ne Pas Rire Conjugation”

Lascia un Commento

L'indirizzo email non verrà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *